Au mois de décembre, j’ai expérimenté ma première période de creux en tant que freelance.

Freelance période de creux

Comme je me suis bien renseignée lorsque je me suis lancée, je savais que cela allait arriver un jour ou l’autre ! Il est tout à fait normal d’expérimenter une période de creux après un gros rush… Pourtant, en décembre, je n’ai pas pu m’empêcher de me poser de nombreuses questions : et si j’avais juste eu beaucoup de chance les premiers mois ? Et si cette fameuse chance avait tourné ?

Bon, j’arrête le suspens tout de suite : dès le 2 janvier, mon planning a de nouveau commencé à déborder de nouvelles missions pour mon plus grand plaisir. Depuis quelques jours, c’est à nouveau beaucoup plus calme, mais j’ai décidé de ne plus m’inquiéter : ça reviendra !

Si vous venez de vous lancer en freelance et que vous craignez les périodes de creux, voici quelques conseils qui devraient vous permettre de mieux vivre ces quelques jours ou semaines (ok, au bout de quelques mois, on peut commencer à se poser des questions par contre !) !

Relativiser : les périodes de creux sont tout à fait normales dans la vie d’un freelance !

On ne le répétera jamais assez : il est tout à fait normal de vivre des périodes de creux lorsque l’on est freelance. Personnellement, il est vrai que je ne connais aucun freelance travaillant 24h/24 7j/7 365j/365… Et si c’était le cas, je ne les envierai tout simplement pas !

C’est aussi ça la vie de freelance : des missions super intéressantes qui tombent toutes au même moment et qui remplissent le planning de production en moins de deux. Et d’autres périodes où l’on ne peut pas s’empêcher d’actualiser sa boîte mail toutes les 5 minutes en espérant qu’un client se réveille.

Freelance relativiser

Il faut aussi se mettre à la place des clients : parfois ils partent en vacances ou décident de faire le pont… Parfois ils n’ont tout simplement plus de budget et doivent attendre quelques semaines avant de pouvoir à nouveau collaborer avec vous.

Après 3 mois intenses, j’avoue que ma première période de creux avait un goût étrange. Mais je sais aujourd’hui qu’il faut arrêter de stresser et relativiser : dans mon cas, le 2 janvier, mes clients se sont tous réveillés en même temps !

Souffler : les périodes de creux arrivent souvent au bon moment…

J’espère que ce sera aussi le cas pour les prochaines périodes de creux : la mienne est tombée au bon moment. Après 3 mois vraiment très chargés, je n’avais envie que d’une seule chose : me reposer !

Bien que pas totalement rassurée, je me suis donc permis de souffler un peu : quelques jours totalement off, loin de l’ordinateur, histoire de me ressourcer un peu et de mieux attaquer la prochaine période de rush.

Freelance bonne idée

Profitez donc des périodes plus calmes pour passer du temps en famille ou entre amis, pour vous balader, pour regarder tranquillement un film au beau milieu de l’après-midi, pour lire… Bref, faites tout ce dont vous avez envie de faire habituellement lorsque vous êtes en période de rush. Sinon, vous risquez de le regretter lorsque vous croulerez à nouveau sous le travail !

Ne pas se reposer sur ses lauriers : on continue de travailler, mais différemment !

Au mois de décembre, j’ai pris quelques jours off, un peu plus que prévu d’ailleurs. Mais en dehors de ces quelques jours, je n’ai pas passé mon temps à glander !

Freelance travail

Les périodes calmes sont idéales pour :

  • Prospecter bien sûr ! De mon côté, je ne voulais pas prospecter pendant les fêtes, par peur que mes mails tombent dans l’oubli. Mais je me suis préparée un fichier de prospection à utiliser dès le mois de janvier. Au final, je n’en ai pas eu besoin et commence à peine à m’en servir aujourd’hui !
  • Se former : c’était ma grande résolution de l’année ! Au final, j’ai rapidement manqué de temps. Tout au long de l’année, je note des sujets à approfondir et lorsque j’ai un peu de temps devant moi, j’en profite pour m’y mettre !
  • Mettre à jour son site professionnel, ses réseaux sociaux, son blog : ça aussi, c’est une tâche que l’on a tendance à toujours remettre à plus tard, et pourtant, c’est essentiel d’avoir un site à jour pour attirer des clients !
  • Faire sa comptabilité : de mon côté, la comptabilité est plutôt limitée, étant micro-entrepreneur. Mais les personnes ayant un statut un peu plus complexe que celui-là peuvent aussi profiter des périodes de creux pour se pencher calmement sur leur comptabilité !
  • Ranger son bureau : personnellement, j’amasse les papiers sur mon bureau jusqu’au jour où j’en ai marre et où je décide de faire le tri et de ranger ! Fin décembre, je me suis attelée à cette tâche et j’étais bien contente de recommencer à bosser en janvier sur un bureau bien propre et bien rangé !

Et vous, avez-vous déjà expérimenté une période de creux ? Comment avez-vous réagi ?